Les fausses prophéties de la Société Watchtower

Publié le par Association le témoignage évangélique

  Il n’est pas dans nos intentions de polémiquer de la différence (s’il y en a une) entre une prophétie et une prédiction, et entre une erreur humaine tout à fait compréhensible et une affirmation  faite au nom de Dieu. Les personnes intelligentes et honnêtes savent faire la part des choses sans problème.

   Pour les besoins de cet article, la prophétie d’un  événement futur et une prédiction sont la même chose : par contre une erreur ou une maladresse humaine n’est pas la même chose qu’une affirmation faite au nom de Dieu.

   Quand le chercheur essaie d’approfondir la question, il s’aperçoit très rapidement qu’il est en face d’un problème majeur sous forme  de deux contradictions :

 

1.      D’une part, la Société Watchtower des Témoins de Jéhovah encourage les Témoins à consulter les anciennes publications  mais en même temps la Société a adopté une politique qui les empêche de le faire sérieusement et en profondeur.

2.      De plus, certaines publications affirment sans équivoque que les écrits de la Société sont pour ainsi dire inspirés et dignes d’une confiance absolue, alors que d’autres admettent que des erreurs se sont produites dans le passé. Ces erreurs bien sûr sont toujours minimisées. Les Témoins de Jéhovah n’admettront jamais que la Watchtower a fait des fausses prophéties.  

 

Voici ce que l’on peut lire dans le Bulletin Intérieur N°10 d’octobre 1957 page 15 :

               « Faites-vous des recherches dans les publications anciennes pour étendre et approfondir votre connaissance sur des sujets qui soulèvent des questions ? Avez-vous vraiment étudié ces anciennes publications ? »

              Par contre,  dans un courrier  daté du  9 mars 1988, les bureaux des Témoins de Jéhovah à Boulogne-Billancourt  ont répondu ce qui suit à la demande d’avoir des photocopies des anciennes publications :

             « Nous regrettons de ne pas pouvoir accéder à votre demande de photocopies de publications anciennes, notre bibliothèque n’assurant pas ces prestations…. Nous fournissons également les sources des citations utilisées dans nos publications, et ce, dans un délai de cinq ans, à compter de leur date de parution. »

         

          Dans un courrier similaire en date du 5 octobre 1983 nous découvrons aussi :

          « …nous devons vous dire que notre bibliothèque n’est pas ouverte au public ; elle ne l’est même pas à nos adhérents. Son usage reste privé et restreint au personnel travaillant à notre siège. »

 

       L’autre contradiction concerne l’inspiration ou la non-inspiration des écrits de la Société Watchtower des Témoins de Jéhovah . Voici une citation typique prise du journal « La Tour de Garde » du 1 nov. 1949, page 322 :

          « Ce n’est pas aux éditeurs qu’en revient l’honneur, mais bien à l’auguste Auteur de la Bible, l’inspirateur et l’interprète de ses prophéties. C’est lui qui suggère à ses serviteurs la matière à traiter dans les colonnes de la « Tour de Garde »

           

          Les publications plus récentes sont toutefois plus nuancées, mais il n’en reste pas moins que La Société Watchtower des Témoins de Jéhovah ne peut admettre être l’auteur de fausses prophéties ; elle essaie toujours d’expliquer celles-ci  d’une façon ou d’une autre.

 

         Il ne nous semble pas nécessaire dans cette étude d’essayer de répertorier toutes les prédictions de la Société Watchtower des Témoins de Jéhovah depuis la première parution du journal en juillet 1879. D’autres chercheurs l’ont fait et le fruit de leur travail est disponible  dans leurs publications et sur d’autres sites. Cette étude se limitera aux trois principales fausses prédictions, c’est-à-dire les affirmations de la Watchtower concernant  les années 1914, 1925 et 1975.

 

         Afin qu’il n’y ait pas de malentendu et que personne ne nous accuse d’avoir falsifié ou en quelque sorte « tordu le sens » des citations des anciennes publications de la Société Watchtower  qui vont suivre, sachez que nous possédons les originales et que nous serons heureux de faire parvenir des photocopies à qui en fait la demande, ceci pour l’usage privé.

 

         La question se pose dès maintenant : pourquoi La Société Watchtower  annonce-t-elle des dates futures avec des prédictions, alors que le Seigneur Jésus lui-même décourage de telles pratiques et en plus, tous ceux qui l’ont fait, Témoins de Jéhovah ou autres, se sont invariablement ridiculisés par le non-accomplissement de leurs affirmations ?  La réponse à cette question se trouve sans doute parmi  les explications suivantes :

-          annoncer une date précise encourage et « galvanise » les troupes pour de nouveaux efforts afin d’amener plus de monde dans l’organisation,

-          de plus l’impression est donnée que les chefs de la Watchtower sont de remarquables érudits et biblistes jouissant d’une intimité extraordinaire avec Dieu, que nul autre ne possède.

 

          L’examen des faits révèle un scénario classique: une date est annoncée avec autour d’elle divers événements. Cette date en général est basée sur des calculs plus que discutables que des érudits sérieux refusent d’entreprendre. Si la date annoncée correspond avec une date d’importance mondiale, tant mieux, on gardera la date, mais si les événements annoncées ne correspondent pas avec  la réalité, des explications seront trouvées pour essayer d’amoindrir la déception des adeptes de la Société.

          Si la date annoncée ne correspond finalement à aucun événement d’importance mondiale, la situation pour la Société Watchtower est plus délicate. Des explications seront bien sûr trouvées,  y compris l’insinuation que la plupart des Témoins de Jéhovah avaient mal compris leurs dirigeants.    

 

L’ANNEE 1914 

 

Voici ce que Charles Taze Russell avait annoncé dans son livre édité par la Watchtower « L’Aurore du Millénium »  Volume 2, « Le Temps est proche »  édition française de 1903,  pages 96 et 97 :

 

     « Il est vrai que c’est s’attendre à de grandes choses, que de croire comme nous le faisons, que dans les douze années qui vont suivre, tous les gouvernements présents seront renversés et dissous mais nous vivons dans un temps spécial et particulier : le « jour de Jéhovah »…..

 

     « En présence de ces fortes preuves de la Bible concernant les « temps des nations », nous considérons comme une vérité bien établie, que la fin des royaumes de ce monde et l’entier établissement du royaume de Dieu auront lieu en 1914.  Alors les prières de l’Eglise qui n’a cessé, depuis que son Seigneur est parti, de demander  « que ton Règne vienne » auront  été exaucées ; puis, sous cette sage et juste administration, toute la terre sera remplie de la gloire de l’Eternel – avec connaissance,  justice et paix ; et la volonté de Dieu sera faite sur la terre comme dans le ciel. »

        

Puis à la page 99 nous lisons :

     « Il n’y aura donc pas lieu d’être surpris, lorsque nous montrerons dans les chapitres qui suivent, que l’établissement du royaume de Dieu est déjà commencé ; que d’après les prophéties, il devait commencer à exercer son pouvoir en 1878 et que « la bataille du grand jour du Dieu tout-puissant » qui finira en 1914 avec le renversement complet des gouvernements terrestres actuels, est déjà commencée. »

 

La Première Guerre mondiale a éclaté en 1914 mais ce n’était  pas la bataille d’Harmaguédon  et le renversement total des gouvernements de ce monde n’a pas eu lieu . Devant l’immense déception des Etudiants de la Bible (c’est ainsi que l’on appelait  les adeptes de la Watchtower avant 1931) il fallait trouver des explications. Puisque 1914 correspondait à une date d’importance mondiale, c’était logique de la garder, mais désormais il s’agit d’un événement céleste : en effet , en 1914 Jésus-Christ fut intronisé dans le ciel. Cet événement, invisible à nos yeux, eut comme résultat l’expulsion de Satan des lieux célestes, lequel, animé d’une grande colère et désireux d’assouvir sa vengeance, plongea les nations  dans les horreurs de la Grande Guerre.

 

La petite phrase gênante  « qui finira en 1914 »   sera modifiée dans les éditions ultérieures du livre de la Watchtower pour devenir « qui commencera en 1914 »          

 

L’ANNEE 1925

 

Charles Russell, le premier président de la Société Watchtower, décéda en 1916, avant la fin de la guerre, et ainsi nous ne saurons jamais  ce qu’il comptait faire pour  redresser la situation. Ce fut son successeur, le Juge Rutherford,  le deuxième président de la Société, qui eut cette lourde responsabilité : c’est lui qui a inventé l’intronisation de Jésus dans le ciel en 1914.

 

Mais Rutherford a vite compris que cela ne suffisait pas, il fallait autre chose, quelque chose de spectaculaire, pour motiver les disciples de la Watchtower. Une nouvelle prédiction s’imposait ! Et si on pouvait prévoir la résurrection  des prophètes de l’Ancien Testament  avec l’annonce d’une date précise !

 

La parution en 1920 du nouveau livre de la Watchtower écrit par Rutherford fut l’effet d’une bombe. Le titre ? « Des Millions de personnes actuellement vivantes  ne mourront jamais »              

    

Les trois citations suivantes révèlent le thème principale du livre; elles révèlent aussi pourquoi le livre a fait sensation !

 

      Page 75 :  « La chose principale qui doit être restituée à la race humaine, c’est la vie ; et puisque d’autres passages montrent d’une façon positive, qu’Abraham, Isaac et Jacob et les autres fidèles des temps anciens ressusciteront et qu’ils seront les premiers favorisés, nous pouvons nous attendre à ce que 1925 voie le retour de la condition de mort de ces hommes fidèles alors ressuscités  et complètement rétablis à la position humaine parfaite et comme représentants visibles et légaux du nouvel ordre de choses ici-bas. »

 

     Page 76 : « C’est pourquoi nous pouvons nous attendre avec confiance à ce que 1925 marque le retour à la condition de perfection humaine d’Abraham, d’Isaac, de Jacob et des fidèles anciens prophètes, particulièrement ceux nommés par l’apôtre dans le onzième chapitre aux Hébreux. »

 

     Page 83 : «Avec l’argumentation  précédemment donnée que l’ancien ordre des choses, l’ancien monde se termine et passe, que le nouvel ordre des choses s’installe et que 1925 doit voir la résurrection des fidèles dignitaires des temps anciens ainsi que le commencement de la reconstruction, il est  raisonnable de conclure que des millions de personnes actuellement sur la terre y seront encore en 1925… »

  

 

 

Publié dans Fausses prophéties

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article