Suite...

Publié le par Association le témoignage évangélique

COMMENT RATTRAPER LA SITUATION ?

 

Avec de telles affirmations on comprend facilement que la Société Watchtower est entrée en crise à partir de 1926. En effet,  malgré le fait que la Société, à notre connaissance, n’a jamais publié de statistiques pour comparer le nombre de membres en 1925 avec le nombre en 1926,  il est presque certain que les abandons ont été nombreux. La Watchtower, selon son habitude, fera tout pour minimiser la réalité, mais les extraits suivants en disent long :

 

« Les Témoins de Jéhovah dans les desseins divin » Ed. de 1971 page 107 : « Cette invitation fut faite en 1925, année qui, par ailleurs fut critique pour certains témoins de Jéhovah. »

 

L’annuaire de 1975, page 146 :  «1925 fut une année bien triste pour beaucoup de frères. Il en est qui trébuchèrent ; leurs espérances étaient anéanties. Il s’attendaient à voir ressusciter les « anciens dignitaires » ( hommes d’autrefois comme Abraham). Au lieu de voir cela comme « une chose probable » ils ont compris que c’était « une chose certaine », et il y en  eut qui firent des préparatifs pour leurs bien-aimés, s’attendant à leur résurrection. »

 

« Les Témoins de Jéhovah, Prédicateurs du Royaume de Dieu » Ed. de 1993, page 78 : «  L’année 1925 est arrivée et a passé. Certains ont cessé d’espérer. Mais la grande majorité des Etudiants de la Bible sont restés fidèles. »

 

Nous ne savons pas exactement combien  sont restés fidèles mais nous savons par contre  que de plus en plus d’Etudiants de la Bible se séparaient de la maison mère pour former des groupes indépendants et que ce fut une de raisons pour lesquelles le Juge Rutherford donna en 1931 aux disciples de la Watchtower le nouveau nom de « Témoins de Jéhovah. »

 

Expliquer ou effacer l’existence de ses fausses prédictions n’étaient pas chose facile pour le Juge Rutherford. Une des tentatives fut l’acquisition de la maison  portant le nom « Beth Sarim » - Maison des princes. La Watchtower publia en 1929 le livre « Salut » écrit par Rutherford. A la page 272 de ce livre, on explique que cette grande maison à San Diego en Californie est destinée à recevoir les prophètes ressuscités – qu’on appelle les « princes ».

 

C’était  dans cette  maison que Rutherford décéda en 1942 ; par la suite la nouvelle direction de la Watchtower sous la présidence de Nathan H. Knorr vendit la propriété. Aujourd’hui on n’en parle plus. De plus, la doctrine fut changée: on n’attend plus la résurrection des prophètes comme Rutherford l’avait prédit.   Voici comment la Watchtower « tourna la page » définitivement . La citation suivante se trouve dans l’Annuaire 1975 à la page 213 :

 

     « Pendant des années le peuple de Jéhovah avait cru que les fidèles d’autrefois tels qu’Abraham, Joseph et David seraient ressuscités avant la fin du présent système de choses méchant. On appelait ces serviteur de Dieu, »anciens dignitaires », « fidèles d’autrefois » et » les princes »…

     En gardant cela présent à l’esprit, joignez-vous maintenant aux 82 601 congressistes qui écoutent attentivement frère Franz le samedi soir 5 août 1950. Arrivé à un certain point de son intéressant discours biblique, il pose cette question : « La présente assemblée internationale, serait-elle heureuse de savoir que ce soir il y a parmi nous de futurs PRINCES DE LA NOUVELLE TERRE ? »

     Imaginez la surprise de l’auditoire… »

 

Puis Franz, qui deviendra plus tard le quatrième président de la Société Watchtower, expliqua que les futurs princes de la nouvelle terre comprennent aussi des membres des « autres brebis » c’est-à-dire des Témoins de Jéhovah ayant l’espérance terrestre. Rien n’empêchera Christ d’en faire des « princes par toute la terre. »

 

LE MOT DE LA FIN.

 

Le Juge Rutherford a-t-il jamais exprimé des remords pour ses fausses prédictions ?  Sa conscience, le troublait-elle ?  Nous trouvons quelques éléments de réponse dans la « Tour de Garde » du 1er mai 1985,  page 24. L’article est en fait le témoignage de Karl Klein qui a longtemps travaillé au siège mondial des Témoins de Jéhovah (dans le cadre de la « famille de Béthel » et qui a bien connu le Juge Rutherford qu’il considérait comme un « père ». La citation qui suit est peut-être unique dans les annales des Témoins de Jéhovah, tellement elle est peu flatteuse envers celui qui a régné sur la Société Watchtower des Témoins de Jéhovah pendant plus de vingt ans !

 

     « A propos des déclarations malencontreuses qu’il avait faites sur ce que nous devions attendre de l’année 1925,  frère Rutherford  a un jour reconnu devant toute la famille de Béthel : Je me suis comporté comme un imbécile. »

 

L’ANNEE 1975

 

Cinquante ans après le fiasco de 1925 la Société Watchtower des Témoins de Jéhovah  va proclamer une nouvelle date qui bouleversera la vie de millions de personnes à travers le monde. Certes, la Watchtower a toujours annoncé sa théorie que la bataille d’Harmaguédon était imminente, mais maintenant les choses vont se préciser.

 

L’annonce de l’année 1975 fut fondée essentiellement sur la date de la création d’Adam. Voici comment la Watchtower expliqua les choses dans le «Réveillez-Vous » du 8 avril 1967, page 19 :

 

« 6000 ans se terminent en 1975.

Il existe une autre preuve chronologique que la fin du présent système des choses inique approche rapidement. En effet, bientôt, selon la chronologie biblique digne de foi, 6000 ans d’histoire humaine arriveront à leur terme….

… Peut-on dire que le jour du repos de Dieu a commencé peu de temps après la création de l’homme ? Il semble que oui. Or, selon les études les plus dignes de foi de la chronologie biblique, qui s’accordent avec de nombreuses dates admises par l’histoire profane, Adam fut créé en automne de l’an 4026 avant notre ère. Eve a vraisemblablement été créée dans la même année ; aussitôt après a commencé le jour de repos de Dieu. Les 6000 premières années de l’existence de l’homme, ainsi que les 6000 premières années du jour de Dieu, prendraient donc fin en l’an 1975. »

 

Ce que l’auteur de l’article ne dit pas, c’est que la Watchtower avait déjà déterminé d’autres dates pour la création d’Adam:

 

4128 avant notre ère : L’Aurore du Millénium Vol 2 , page 25, éd. de 1903.

4026 av. notre ère: « La Vérité vous affranchira » éd. de 1947 page 140,

4025 av. notre ère « De nouveaux cieux et une nouvelle terre » éd. de 1957, page 362.

 

Quoi qu’il en soit, on prétend que le septième millénaire de l’existence humaine débute à l’automne de 1975.

 

En 1969 la Watchtower sort un nouveau livre intitulé « La Vie Eternelle dans la Liberté des Fils de Dieu »  où nous pouvons lire à la page 29 :

 

« Combien il serait opportun si Jéhovah Dieu faisait du septième millénaire qui va bientôt commencer un sabbat de repos et de remise, un grand sabbat jubilaire, où la liberté serait proclamée par toute la terre et parmi tous ses habitants ! Ce Jubilé viendrait fort à propos pour l’humanité !

…Ce ne serait pas par hasard ou fortuitement mais ce serait en accord avec le dessein bienveillant de Jéhovah Dieu si le règne de Jésus-Christ, le « Seigneur du sabbat » devait avoir lieu parallèlement au septième millénaire de l’existence humaine. »

 

Le Bulletin Intérieur N°7 d’avril 1970 page 12 est on ne peut plus clair :

 

« La fin de ces six millénaires d’esclavage pénible sous la domination de Satan le Diable, ne serait-il pas pour Jéhovah le moment approprié  pour instaurer un millénaire sabbatique en faveur de toutes ses créatures humaines ?  Certaine-ment ! Et son Roi Jésus-Christ sera  le Seigneur de ce Sabbat. »

 

N’oublions pas que selon la doctrine de la Société Watchtower des Témoins de Jéhovah le règne paradisiaque de Jésus sur la terre suit obligatoirement la bataille d’Harmaguédon.

 

Ainsi l’année 1975 arrive, et, dans les rangs des Témoins de Jéhovah le suspens est total. Ce qui intéresse les dirigeants de la Watchtower, bien sûr, c’est l’activité fiévreuse que leur enseignement va engendrer. En effet, le volume de travail effectué par les Témoins de Jéhovah en 1974 et 1975 est époustouflant ! Rien que dans ces deux dernières années, 600 000 nouveaux Témoins de Jéhovah vont se faire baptiser, chiffre impressionnant qui n’avait jamais été atteint auparavant,. Décidément, on ne veut pas courir le risque de se faire anéantir à la bataille d’Harmaguédon !

 

Mais l’année 1976 arrive sans qu’il y ait un événement particulier qui pourrait « aider » les dirigeants de la Watchtower. Dans les rangs des Témoins, quelques-uns, pour ne pas dire beaucoup, commencent à se poser des questions et à avoir des doutes.

 

Il a fallu attendre la « Tour de Garde » du 1er novembre 1976 (page 661) pour comprendre ce qui s’est passé et le pourquoi du « retard ».

 

« …nous ne pouvons pas dire avec certitude combien de temps a pu s’écouler entre la création d’Adam et celle de la première femme. Nous ignorons s’il s’est écoulé un mois, plusieurs mois, un an ou même davantage .Quel que soit ce temps, il faudrait le retrancher du nombre d’années qui nous sépare de la création d’Adam pour savoir depuis combien  de temps a commencé le « jour » de Dieu, son grand jour de repos. Par conséquent, déterminer quand prennent fin six mille ans d’histoire humaine comptés à partir de la création d’Adam est une chose, mais situer la fin des six premiers millénaires du septième « jour » en est une autre. Nous ne savons donc pas où nous en sommes dans ce septième « jour ».

 

En clair cela veut dire que la Watchtower découvre maintenant qu’Eve n’a pas été créée dans la même année que son mari. L’ennui, c’est qu’au moment où l’on écrit ces lignes (2008) plus de trente ans se sont écoulés depuis 1975, ce qui revient à dire que plus de trente ans après la création d’Adam, Eve n’est toujours pas apparue !

 

D’autres articles dans les publications ultérieures essayèrent même de mettre la faute sur les Témoins de Jéhovah eux-mêmes, leurs espérances étant fondées sur de « fausses conceptions »  mais la Watchtower admet  que certaines de ses déclarations  « ont été probablement plus catégoriques qu’il n’aurait fallu » (Les Témoins de Jéhovah, prédicateurs du Royaume de Dieu, page 104.

 

Toujours est-il que l’année 1975 est maintenant passée « dans les oubliettes.»

 

                                                                                              

 

Publié dans Fausses prophéties

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article